Usine

Whatever

Quand j’étais gamin, lorsqu’on montait à Paris voir mes grands parents deux ou trois fois par an on passait près de ces deux cheminées au bord de l’A10. A chaque fois je me disais que c’était joli cette usine à nuages et qu’on devrait s’arrêter prendre une photo. Mais j’étais un enfant et je gardais cette idée pour moi.

Alors ce matin, en passant devant, je suis sorti de l’autoroute. Sortie 16 Mer/Beaugency/Chambord. J’ai traversé quelques villages endormis, croisé un groupe de cyclistes qui ont levé le pouce quand je me suis garé pour les laisser passer, observé un faisan qui volait en rase motte comme s’il sentait que les chasseurs rôdaient dans le coin, cherché un point un peu en hauteur – pas facile en Sologne – pour m’approcher de l’usine à nuage mais pas trop et j’ai pris la photo que j’imaginais enfant.

Une fois la case cochée j’ai repris ma route silencieuse.

Last modified: 20 janvier 2020

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *