Top
Un rachat de Nokia par Microsoft ? La conclusion logique aux manoeuvres d’approche – .: DMY :.
fade
1186
post-template-default,single,single-post,postid-1186,single-format-standard,eltd-core-1.1.1,flow-ver-1.3.7,eltd-smooth-scroll,eltd-smooth-page-transitions,ajax,eltd-grid-1480,eltd-blog-installed,page-template-blog-standard,eltd-header-standard,eltd-sticky-header-on-scroll-up,eltd-default-mobile-header,eltd-sticky-up-mobile-header,eltd-menu-item-first-level-bg-color,eltd-dropdown-default,wpb-js-composer js-comp-ver-5.4.3,vc_responsive,cornerstone-v2_1_7

Un rachat de Nokia par Microsoft ? La conclusion logique aux manoeuvres d’approche

Un rachat de Nokia par Microsoft ? La conclusion logique aux manoeuvres d’approche

Le billion$ deal de Nokia/Microsoft de cet hiver ne serait-il que le préliminaire à une opération plus franche de rachat ?

C’est déjà la rumeur qui courait dans les milieus autorisés à l’automne 2010, au moment du lancement de Windows Phone 7

C’est ce qu’un éditeur de Mobile Review indique sur son blog au détour paragraphe.

Et cela a du sens.

Parceque pour s’opposer à Apple, il faut en passer par là.
Maitrise complete de la chaine soft/hard. C’est en partie la raison du succès d’Apple. Depuis la ligne Mac, jusqu’aux iPads, en passant par iPhone et iPod, Apple maitrise tout et les appareils fonctionnent donc sans problème.
C’est aussi simple que ça.
Si Microsoft veut que les Windows Phones fonctionnent parfaitement, il ne faut laisser à personne (ni les constructeurs, ni les opérateurs) le loisir de modifier la moindre virgule entre la spécification Microsoft et les terminaux effectivement livrés.

Parce que le business de Nokia est pérenne
A condition de le réformer massivement.
Nokia reste parmi les leaders de la fourniture de terminaux entrée de gamme.
Mais il n’y a aucune raison que les “pays émergents” se contentent de mobile sans accès Internet très longtemps. Et il y a là un créneau à prendre pour Windows Phone.
il s’agit pour le fournisseur d’OS américain de se positionner comme le “provider of choice” pour le passage  des pays émergents au smartphone.

Voilà pourquoi je pense que ce deal ferait du sens.

Malheureusement il marquerait la disparition quasi-complète des acteurs européens du marché du mobile pour laisser les US concevoir les produits que l’Asie fabriquerait.

DMY
No Comments

Post a Comment

%d blogueurs aiment cette page :