Top
Un gouvernement d’incultes – .: DMY :.
fade
1291
post-template-default,single,single-post,postid-1291,single-format-standard,eltd-core-1.1.1,flow-ver-1.3.7,eltd-smooth-scroll,eltd-smooth-page-transitions,ajax,eltd-grid-1480,eltd-blog-installed,page-template-blog-standard,eltd-header-standard,eltd-sticky-header-on-scroll-up,eltd-default-mobile-header,eltd-sticky-up-mobile-header,eltd-menu-item-first-level-bg-color,eltd-dropdown-default,wpb-js-composer js-comp-ver-5.4.3,vc_responsive,cornerstone-v2_1_7

Un gouvernement d’incultes

Un gouvernement d’incultes

J’avais raté la tribune de Copé.

Je me suis détourné de la controverse autour du débat sur la laïcité. Cache-sexe d’un questionnement sur la place des musulmans en France, j’ai un peu de mal avec la manière dont ce pilier de la République Française, la laïcité, fondement du vivre-ensemble et du renvoi du religieux à la sphère privée, est utilisée par la droite extrème, celle de Le Pen, pour couvrir d’un vernis républicain une intolérance absolue.

Ces gens là ne veulent pas des arabes chez eux. Ils n’admettent pas que ce “chez eux” comme le dit ce brave Claude Guéant, c’est aussi chez ceux qui ont choisi, qui ont été encouragés, à s’y installer.
Ils utilisent le pretexte de la laïcité, absolument admis par la société Française, pour pointer du doigt ceux qui ne le respecteraient pas; même si on ne parle que d’une poignée de pauvre gens manipulés par de plus rares encore extrémistes. 

Bref, on pointe du doigt, on trouve un responsable à nos malheurs qu’on déclare ennemi de la nation. On sait ce que donne ce genre de procédés. On l’a vu dans notre histoire récente, on le voit sous des latitudes pas si lointaines.

Et voilà que l’UMP de JF. Copé revient à la charge. Le malheureux patron du parti présidentiel essaie de nous faire avaler que non, pas du tout, il n’est pas question des arabes, mais bien d’un principe général.
Se foutre de la gueule du monde avec un pareil sourire, ça frise la performance d’acteur. Il m’en a même fait couper France 3 l’autre soir. Et pour que je me détourne de Ce Soir Ou Jamais, il en faut de l’abjection.

Et donc ce M.Copé se fend, pour justification, d’une tribune dans l’Express que je découvre hier soir.

Le titre ? “Lettre à un ami Musulman”.

je me suis demandé si c’était une blague ou une provocation plus que douteuse.

Parce que tout de même. On est bien dans le souvenir des “Lettres à un ami allemand” non ?
Si ma mémoire est bonne, ces lettres de Camus pendant la guerre étaient bien destinées à un ennemi. en période de guerre. Il y était question de l’aveuglement nazi, quasi mystique, opposé aux valeurs de la Résistance.
On en est là ? Vraiment ? Les “bons français” qui ne vont pas à la mosquée s’opposeraient aux fanatiques musulmans, comme les Résistants des années 40 combattaient le nazisme ?
Je sais qu’on va m’opposer le point Godwin, qu’il ne faut pas tout comparer au nazisme mais, au delà du fait que je trouve ce concept idiot (on peut, on doit meme, comparer certaines situations au nazisme si c’est pertinent), là pour le coup je ne vois pas comment  faire autrement.

« Lettre à un ami Musulman » !

Et puis voilà, la nuit est passée et je me suis dit que finalement, ce n’est peut-être pas une provocation, juste de l’inculture crasse. La sonorité “Lettre à un ami musulman” a du lui dire quelque chose, ça sonnait bien. Alors voilà, c’est écrit comme ça, sans rien vérifier.

L’Express n’a pas non plus vu quel pouvait être le problème. Joli titre. (forcément, c’est du Camus).

L’inculture au sommet de l’Etat.

DMY
No Comments

Post a Comment

%d blogueurs aiment cette page :