Testez ce nouveau concept : l’Homme Pétasse

In Non classé
Scroll this


Vous vous souvenez de Maïa Mazaurette ? Elle publiait le blog le plus lu de 20six il y a 2 ou 3 ans, a commis quelques romans et posait volontiers très peu vétue pour technikart.
Elle écrit désormais pour fluctuat et nous propose une profonde analyse de ce mouvement de fond : l’apparition de l’homme pétasse.

Dérivé de la pétasse femelle, dont les caractéritiques sont : “une fille qui a déconnecté son attitude (look, gestuelle, paroles) de toute notion d’efficacité ou de confort, pour ne laisser place qu’à l’obéissance aux diktats les plus absurdes. Ainsi, la pétasse porte des talons-aiguille qui l’empêchent de marcher, des ongles super longs qui l’empêchent d’utiliser ses mains, une coiffure qui nécessite un entretien quotidien de deux heures minimum, et des vêtements dans lesquels elle ne peut pas respirer”

L’èquivalent mâle se voit donc décrit ici en détails et classé en catégories. Avec à la fin un petit test pour déterminer si on est touché par le fléau.

Les critères seraient :

  1. prononce les mots anglais avec l’accent anglais (il n’a pas été voir Titanic mais Taille ta nuque)
  2. est un name-dropper forcené (il était à l’école avec Virginie Efira et son cousin connaît super bien la demi-soeur de Castaldi)
  3. bande discrètement ses muscles dès qu’il parle à une fille qui lui plaît (facile à repérer : il croise un peu ses bras pour forcer sur le biceps)
  4. dessine des motifs au rasoir dans ses cheveux (qu’il teignait il y a quelques années en platine pour faire staïlee)
  5. connaît par coeur tous les sketches de Rire&Chansons, Comédie et les Inconnus (et ne rate pas une occasion de placer des vannes qui ne lui appartiennent pas)
  6. a déjà tout vu et tout fait (ou, dans sa version “vie par procuration”, a un copain qui a déjà tout vu et tout fait)
  7. a une anecdote amusante sur tous les sujets possibles et imaginables (il se souvient d’un truc génial qui lui est arrivé le jour de la mort de Marguerite Duras)
  8. commence toutes ses phrases par “moi je” (variantes : “ah ouais mais moi je” ou “d’ailleurs je” )
  9. aimerait surcoucher (avec une mannequine), mais souscouche généralement (avec un culbuto vivant)
  10. croit aux marques et parfois même aux protéines
  11. connaît son ascendant (d’ailleurs tout est écrit)
  12. parle fort et tout le temps (il est sur scène, n’oublie pas)
  13. t’explique la vie (car sous prétexte de s’inquiéter de toi, il se prend pour ton père et aime bien asséner des jugements cruels mais pour ton bien)
  14. porte un tatouage tribal (mais pas parce que c’est la mode) ou chinois (même s’il n’est pas sûr, a posteriori, que les mots “force et tempérance” ne signifient pas plutôt “enculé de français” ou “menu G, trois nems” )
  15. porte les cheveux plaqués sur un seul côté avec un épi saut du lit presque naturel (trois kilos de gel)
  16. porte encore la trace du piercing à l’arcade qu’il s’est enlevé (pire : ne l’a pas enlevé)
  17. montre la raie de son cul velu quand il se penche (eeeek)
  18. montre les quinze premiers centimètres de son calbute (même sans se pencher)
  19. t’explique que s’il est égoïste c’est parce que c’est moderne et qu’il veut se protéger (merci Houellebecq)
  20. croit en la beauté intérieure mais seulement pour lui…

Alors, vous en êtes ?

L’homme petasse : une definition

Submit a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *