Téléscopage

In Non classé
Scroll this

A propos de la Cité de l’Immigration : “Le musée s’est installé dans le palais de la Porte Dorée, construit pour l’exposition coloniale de 1931(…)” (lemonde.fr)

Quand on sait ce qu’était l’exposition coloniale (dont le bâtiment a été construit avec le zoo de Vincennes), ça choque personne ce hasard là ?

L’Exposition coloniale internationale s’installe dans le bois de Vincennes, à l’est de Paris.

Pour l’occasion est construit un musée permanent des colonies à la Porte dorée et une pagode bouddhiste. On aménage aussi un parc zoologique. On reconstitue à l’échelle 1 un temple cambodgien d’Angkor Vat et la mosquée de Djenné (Niger).

L’inauguration se déroule en présence de milliers de figurants : danseuses annamites, familles d’artisans africains dans un village reconstitué, cavaliers arabes,…

Chaque jour des spectacles différents et plus exotiques les uns que les autres accueillent les visiteurs (jusqu’à 300.000 par jour). Le succès populaire et l’attrait du public pour les exhibitions exotiques rassurent les promoteurs de la colonisation.

De mai à novembre, l’Exposition accueille un total de huit millions de visiteurs dont la moitié de Parisiens et 15% d’étrangers. Au total sont vendus 33 millions de tickets (les visiteurs se déplaçant à plusieurs reprises). C’est la plus grande affluence qu’ait connue une manifestation parisienne depuis l’Exposition universelle de 1900 (50 millions de tickets vendus) (*).

De cette Exposition, les Parisiens ont conservé la pagode bouddhiste du bois de Vincennes, le parc zoologique, reconstruit en plus grand, ainsi que le musée des Arts africains et océaniens de la Porte dorée.

http://www.herodote.net/histoire/evenement.php?jour=19310506

Submit a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *