Top
.: DMY :.
fade
2368
post-template-default,single,single-post,postid-2368,single-format-gallery,eltd-core-1.1.1,flow-ver-1.3.7,eltd-smooth-scroll,eltd-smooth-page-transitions,ajax,eltd-grid-1480,eltd-blog-installed,page-template-blog-standard,eltd-header-standard,eltd-sticky-header-on-scroll-up,eltd-default-mobile-header,eltd-sticky-up-mobile-header,eltd-menu-item-first-level-bg-color,eltd-dropdown-default,wpb-js-composer js-comp-ver-5.4.3,vc_responsive,cornerstone-v2_1_7

Private joke dans le mobile gaming

Glu a eu une idée étrange : donner l’apparence de décideurs chez les opérateurs mobiles à certains personnages de leur dernier jeu.

Jessica Gwyther (Vodafone), Carla Cioffi (TIM), Lucia DeAngelis (TIM), Hector Cabreja Fernandez (Orange), Bodo Hubl (T-Mobile), Lars Vonderschmitt (T-Mobile), Michael Harms (T-Mobile) et Viktoria Brandenburg (T-Mobile) sont donc les héros de Crime File. Un jeu d’aventures policier.

Soit c’est un exemple fabuleux d’ass-licking (en anglais ça passe mieux), soit c’est de la moquerie suicidaire (Glu distribue ses jeux sur les portails opérateurs).

Dans les deux cas, c’est de la private joke bien ridicule et ça en dit long sur la manière dont les éditeurs de jeux ont oublié de penser aux joueurs eux-même qui à mon avis s’en fichent royalement d’avoir la tête d’une VP de chez Vodafone sur leur écran

Etrange…

Via ME

DMY
No Comments

Post a Comment

%d blogueurs aiment cette page :