Neuralink et la noosphère, de Teilhard De Chardin à Elon Musk (Pt1)

Links, Technos

C’est donc le sujet qui occupe Elon Musk ces temps-ci. Une fois la question du stockage de l’électricité réglée, avec Tesla comme proof of concept, après qu’il aura en transformé la conquête spatiale en commodité avec SpaceX, c’est donc à la connection du cerveau qu’il s’intéresse avec son projet Neuralink.

Plus qu’un projet en fait, Neuralink a été présenté cet été et si on lit le document soumis à la presse et à la communauté scientifique il s’agit d’une interface entre un cerveau et une machine.
L’idée n’est pas nouvelle mais jusqu’ici on restait sur le principe de la machine au service de l’homme. Les projets d’interfaces était uni-directionnels.
De l’homme vers la machine pour piloter des exosquelettes ou des prothèses actives, de la machine vers l’homme pour rendre la vue à des aveugles par exemple.

Neuralink propose une connection bi-directionnelle : le cerveau doit pouvoir envoyer des instructions à un dispositif et recevoir des informations de la machine.
Evidemment, le project est présenté comme s’adressant uniquement à des patients qui souffrent de locked-in syndrom. Mais je doute que qui que ce soit croit vraiment qu’il ne s’agit que de cela.
Aucun projet de Musk ne consiste à soigner des malades. Il ne pense pas au niveau de l’individu mais à celui de l’espèce humaine. Il veut mettre fin à l’industrie du pétrole et terraformer Mars, qui pense qu’il ne s’agit ici « que » de soigner des handicapés ?

L’idée de connecter le cerveau n’est pas neuve
la SF nous en parle depuis cinquante ans. Matrix, en recyclant une vingtaine de romans en a fait un des thèmes majeurs de l’anticipation, même Friends y faisait allusion il y a vingt ans.


C’est le grand projet de Ray Kurzweil depuis la fin des années 1990. Ce qu’il appelle la Singularité,le moment où la machine peut dépasser le cerveau mais surtout lui permettre l’immortalité
C’est donc peut-être pour bientôt

Mais au delà de l’hubris humain qui se pense plus fort que la mort, de quoi s’agit-il vraiment ? La connection de chaque individu avec le réseau est-elle la fin de l’humain appelé à se fondre dans un magma où tous les cerveaux ne sont plus qu’un ou est-ce la réalisation par la technologie de la noosphère de Vernadsky et Teilhard de Chardin ?

Pour les rares qui lisent ces pages (un blog c’est pas très 2019), je vais essayer de creuser pendant ce mois d’aout.
Si vous passez et que vous êtes arrivés jusqu’ici, cliquez sur un des emoji juste en bas, histoire que je sache si je parle dans le vide ou pas 😏

à suivre donc

Last modified: 7 août 2019

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *