Top
Microsoft bouge encore – .: DMY :.
fade
2253
post-template-default,single,single-post,postid-2253,single-format-standard,eltd-core-1.1.1,flow-ver-1.3.7,eltd-smooth-scroll,eltd-smooth-page-transitions,ajax,eltd-grid-1480,eltd-blog-installed,page-template-blog-standard,eltd-header-standard,eltd-sticky-header-on-scroll-up,eltd-default-mobile-header,eltd-sticky-up-mobile-header,eltd-menu-item-first-level-bg-color,eltd-dropdown-default,wpb-js-composer js-comp-ver-5.4.3,vc_responsive,cornerstone-v2_1_7

Microsoft bouge encore

Microsoft bouge encore

Cela fait des années que Microsoft peine à tenir son rang dans le secteur du mobile, et singulièrement des smartphones.

Pourtant précurseur avec ses plateformes Windows CE (les SPV en 2004 ouvraient la voie aux développeurs d’application) et bénéficiant d’une position de choix pour la distribution d’OS, Microsoft s’est fait damer le pion sur les volumes par Nokia, sur l’innovation par Apple et même par Samsung, à l’époque un vulgaire copieur de ce qui se passait en Europe.

Mais Microsoft bouge encore !

Leur mauvaise image de monstre multinational abusant de son pouvoir est à sérieusement relativiser.

Apple est peut-être cool et californien, mais peut-on sérieusement reprocher à Microsoft d’imposer son IE quand Apple n’autorise même pas les concurrents à Safari (et à toutes les fonctions natives du terminal). Pour mémoire, on peut télécharger n’importe quel soft sous windows pour gérer mail, web,…etc. Essayez donc avec un iPhone. On  peut aussi installer n’importe quelle application sans passer sous les fourches caudines des “validations” de Cupertino. Et c’est pareil pour Windows Mobile. Pas de restriction.

Google ensuite. Est-il nécessaire de revenir sur la manière dont le gentil moteur de recherche tentaculaire contrôle notre vie online, manipule nos données et ne rend aucun compte de ce qu’il en fait ?
Vous vous souvenez du “bug” Google Buzz ? Au lancement du service, les contacts gmail les plus fréquents sont ajoutés à la liste des abonnements et tout ça est sur votre page publique. En gros tout le monde peut voir, sans restriction, avec qui vous échangez le plus de mail. Pour Google c’est “a little concern”.
Maintenant imaginons que cette mésaventure soit arrivée avec Microsoft, imaginons que vos contacts outlook les plus fréquents soit publiés sur le web.

Bref, si Microsoft n’est pas cool, ils ne sont pas plus méchants que les autres.

Innovation et mobile maintenant.

Au Mobile World Congress a Microsoft a présenté Windows Mobile 7 qui est plus que convaincant

  • Intégration complète des univers Zune et XBox Live (rappelons que sur le secteur du jeu, Microsoft connait clairement le succès, et particulièrement avec la couche Live)
  • UI totalement refondue
  • Form-Factor imposé à tous les terminaux avec 3 touches (Back/Start/Bing), résolution et ratio d’écran, CPU
  • Carnet d’adresses connecté
  • De nombreux partenariats dès le lancement (AT&T, Deutsche Telekom AG, Orange, SFR, Sprint, Telecom Italia, Telefónica, Telstra, T-Mobile USA, Verizon Wireless and Vodafone, Dell, Garmin-Asus, HTC, HP, LG, Samsung, Sony Ericsson, Toshiba, Qualcomm)

D’autre part, il y a plusieurs mois que j’utilise presque exclusivement Bing comme moteur de recherche mobile. Les resultats y sont plus pertinent et surtout beaucoup plus rapides qu’avec Google.

Et ça continue, Microsoft présente de nombreuses innovations :

Mobile Surface est un melange de la table Surface et de Project Natal (le Wii Killer de XBox présenté l’année dernière) et permet en gros, par l’ajout d’un projecteur à un mobile de transformer une surface plane en zone de controle par le mouvement en 3D.

Un service de traduction de conversations temps réel est également dans les cartons (et fonctionne).

Bref, si Apple a le culte du secret et fait buzzer des mois pour sortir un gros iPod touch, Microsoft laisse ses ingénieurs présenter leurs projets R&D, alors forcément tout ne devient pas un produit grand public, mais il faut compter sur Microsoft dans le mobile.

DMY
No Comments

Post a Comment

%d blogueurs aiment cette page :