Dark Light

Si vous n’avez pas fait votre valise et si vous vous demandez quels livres emporter, mettez La Troisième Révolution Industrielle de Jeremy Rifkin dans un coin de votre valise

D’après J.Rifkin, nous sommes à l’aube de la troisième révolution industrielle.
La période industrielle qui s’est ouverte au début du XX siècle et qui repose sur les energies fossiles nucléaire et pétrole touche à sa fin. Pour des raisons écologiques et politiques en ce qui concerne le nucléaire et pour des raisons économiques pour le pétrole qui atteint déjà des prix insupportables pour certaines économies.

Nous devons donc repenser notre modèle de développement.

Mais pour J.Rifkin nous n’allons pas vers une décroissance et nous pouvons éviter une “guerre du pétrole”.

Sa thèse est que les changements économiques et sociétaux majeurs se produisent quand coïncident l’apparition de nouvelles ressources energétiques et celle de nouveaux moyens de communication. 
Moteur à vapeur et impression en série au XIXème siècle; Energies fossiles, electricité, radio et télévision au XXème siècle.  

L’idée principale du livre est que nous entrons dans une ère des énergies et de l’information distribuées. Nous sortons du modèle pyramidal pour passer à un mode horizontal.

C’est déjà très clair pour l’information ou le divertissement.

La presse a traité par le mépris l’arrivée des bloggers, ces journalistes du dimanche, avant de voir un partie importante de leur audience les quitter, pour finalement créer des avatars à leurs journaux (LePlus, Huffington Post, cercle.lesechos, etc…) dont le contenu est crée par des bloggers, tentative vaine à mon avis, de survivre à ce nouveau paradigme.

De la même manière myspace, youtube, soundcloud sont des couteaux plantés dans le dos des majors de la musique et la télévision qui doivent bien composer avec ces nouvelles sources horizontales de création culturelles

Enfin, Facebook et Twitter ramènent les médias traditionnels au rang de machines à remâcher de l’information qu’ils ne produisent plus et dont ils ne maitrisent plus la diffusion (cfr la tentative ridicule du CIO d’interdir l’usage des réseaux sociaux dans les stades)

La nouvelle horizontalité des communications nous crève les yeux. Qu’en est il des énergies ? C’est tout de suite moins clair. Il s’agit des energies “disponibles partout” et qu’il va s’agir à la fois de collecter et diffuser : Solaire, biomasse, marées, vent.

Pour ca il faut réunir 5 éléments qui restent à construire pour la plupart

  1. Prioriser les énergies renouvelables
  2. Utiliser les bâtiments pour les collecter
  3. Ameliorer les technologies de stockage
  4. Mettre en place un “smart grid” pour optimiser leur usage
  5. Développer des véhicules à energie propre (non fossile donc)

Tout ceci fonctionnera si l’organisation est horizontale : On ne compte plus sur une grosse centrale pour redistribuer de l’électricité à une ville ou sur un champs pétrolifère au milieu de la Mer du Nord pour faire rouler des voitures en Espagne.
On produit de l’énergie en de multiples endroits, pour des usages locaux, et on en organise la distribution à moyenne distance pour les demandes ponctuelles (cf Peer2Peer Electricity). 

J.Rifkin est écouté par tout ce que l’Europe compte de décideurs politiques; Espérons qu’il soit entendu car ces technologies, en plus de nous permettre une sortie par le haut des crises énergétiques et écologiques, créentdes emplois dès leur mise en place.

Lisez donc ce livre, et si ca alourdit trop votre valise, vous pouvez toujours mettre la version Kindle dans votre liseuse, iPad, iPhone, Android…

Ou alors contentez de son interview dans WE Demain.

Bref, pas d’excuse !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Related Posts