Les applications iPhone : L’économie dirigée d’Apple

In Non classé
Scroll this
La mise à jour des OS iphone et Ipod Touch vers la version 1.1.3 ce mois ci suscite immédiatement une question : Comment faire sauter la protection pour installer des applications tierces ? (jailbreak pour les intimes).

C’est là le paradoxe de l’OS iPhone : on peut créer des applications, des centaines de développeurs ne s’en privent pas, mais on ne peut pas les installer sans “déprotéger” les terminaux.

Encore une fois, Apple va à contre-courant de l’industrie du mobile.
Les développeurs d’OS mobile (Symbian et WindowsMobile en tête) ont développé et spécifié des API, fourni des systèmes de certification et encouragé l’écosystème à développer autour de leur système.
L’objectif, apparemment simple : Soutenir le développement d’une myriade d’applications qui conforte leur positionnement. C’est la stratégie qu’anonce également Google avec Android.

Apple suit un chemin tout à fait différent, et pour une raison principale : Apple est un distributeur de contenus. Musique, video, films, jeux, à travers iTunes.
L’iPhone est donc un appareil qui permet de développer des applications, la possibilité d’acceder officiellement au système est annoncée comme imminente, mais Apple ne veut pas laisser ce marché lui échapper.
Tout passera donc par iTunes. Les développeurs chanceux seront sélectionnés par Apple pour figurer dans le magasin officiel, ce qui leur assurera des revenus substantiels, les autres seront dans une zone grise, ni tout a fait légale, ni tout à fait illégale.
C’est dans la droite ligne de la stratégie de contrôle total de Apple. Sous couvert de coolitude californienne et d’encouragement des initiatives créatrices, Apple garde une main de fer sur le comportement de ses clients, les utilisateurs d’iphone, à quel prix, et à quel niveau de revenu pour Apple.

http://www.nouvelordremondial.cc/wp-content/uploads/2007/08/armee-chinoise.jpg

Car la singularité d’Apple est là, les utilisateurs d’iphone doivent être les clients de la firme de Cupertino et uniquement les siens. Seule concession inévitable, pour l’instant, passer par un opérateur mobile. Mais là encore uniquement dans le cadre d’une offre spécifique iPhone et aux conditions économiques que l’on connait.

Apple est au libre écoystème des applications, ce que le parti communiste chinois est à la libre entreprise : dirigiste.

Ca leur réussit plutôt bien.

(post rédigé pour Services Mobiles)

Submit a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *