Top
Le NFC en 2010 : Passer des expérimentations à un déploiement large et standardisé – .: DMY :.
fade
2269
post-template-default,single,single-post,postid-2269,single-format-standard,eltd-core-1.1.1,flow-ver-1.3.7,eltd-smooth-scroll,eltd-smooth-page-transitions,ajax,eltd-grid-1480,eltd-blog-installed,page-template-blog-standard,eltd-header-standard,eltd-sticky-header-on-scroll-up,eltd-default-mobile-header,eltd-sticky-up-mobile-header,eltd-menu-item-first-level-bg-color,eltd-dropdown-default,wpb-js-composer js-comp-ver-5.4.3,vc_responsive,cornerstone-v2_1_7

Le NFC en 2010 : Passer des expérimentations à un déploiement large et standardisé

Le NFC en 2010 : Passer des expérimentations à un déploiement large et standardisé

Cette semaine avait lieu au Ministère des Finances le Forum NFC avec un double objectif :

  • Faire un bilan des actions réalisées pour le déploiement à venir de Mobiles NFC en France.
  • Faire un point sur les usages NFC pour une relation « multi-canal » dans les environnements du transport, de la consommation (paiement et fidélisation), des médias, de la vie citoyenne, etc.

Une étude qualitative a été menée auprès des usagers des services NFC dans les villes pilote, le résultat en est très positif :

  • 90% des utilisateurs satisfaits
  • 85% prêts à en recommander l’usage
  • 60% des utilisateurs l’ont été au moins une fois par semaine
  • 70% des commerçants se disent prêts à s’équiper

En termes de besoins exprimés par les utilisateurs, on retrouve par ordre de priorité :

  1. Simplicité d’utilisation
  2. Sécurité et confidentialité
  3. Utilité des fonctions proposées
  4. Accessibilité
  5. Simplicité du support et SAV

Des élus de Caen et Nice ont fait un bilan sur leurs expérimentations, plutôt positives, et qui ont le mérite d’associer collectivités, opérateurs, constructeurs, universitaires et commerçants.

Bref, si tout semble à peu près fonctionner et si il semble que le paiement des titres de transport soit la Killer App, reste à régler “quelques détails”

1. La standardisation des terminaux.

Xavier Des Horts est intervenu pour dire que Nokia était prêt, que des terminaux étaient disponibles mais que le NFC n’était pas plus largement répandu dans leur gamme pour manque de standardisation. Selon lui “dites nous quel standard vous voulez, nos terminaux seront équipés en quelques mois” (de mémoire).

2. L’équipement des commerçants.

Si la boulangère doit se faire payer la baguette en NFC, va t’elle devoir payer un pourcentage à sa banque ? Doit-elle louer un nouveau terminal ? Qui lui fournira ? A quel rythme ?
Quand on pense à l’échec Moneo, on se dit qu’il va falloir s’y prendre autrement

3. La gestion des comptes

Si j’ai un terminal NFC enregistré pour payer mon transport parisien, mon pain et mes journaux, que se passe t’il si je pars en week-end à Nice ? Il me faut un abonnement spécifique ?

4. Le business model

Qui facture quoi à qui ?

Bref, avec cette prise en charge publique du débat, on tourne en rond. Des villes expérimentent, des opérateurs s’associent (d’ailleurs si mon mobile Nokia me permet de payer la RATP, je ne vois pas bien ce qu’Orange vient faire là-dedans….) mais tout cela est bien compliqué et finalement n’aboutit pas.

Des initiatives indépendantes, comme Square, risquent bien de rendre ces débats sur le sexe des anges entre gens bien élevés aux intérêts contradictoire obsolètes et, en simplifiant et en raccourcissant le processus, prendre tout le monde de vitesse pour imposer un usage de facto.

Ce sera peut-être moins sécurisé, moins transparent, plus mercantile, mais après tout, nous gérons bien nos emails chez Google qui est moins sécurisé, moins transparent et plus mercantile que les bons vieux serveurs exchange des années 00.

2010, l’année de la standardisation et du déploiement NFC ? Ce serait bien, mais je pense qu’il va falloir attendre encore un peu pour vivre comme les japonais.

DMY
No Comments

Post a Comment

%d blogueurs aiment cette page :