Dark Light

Avez-vous lu “La stratégie du choc : La montée d’un capitalisme du désastre” de Naomi Klein ?

La thèse qui y est défendue avec force exemples est que les démocraties modernes, afin de privilégier les intérêts particuliers des gouvernants ou de leurs amis, maintiennent la population sous le régime de la peur.
La peur a en effet pour conséquence d’empêcher la clairvoyance et l’action qui en est la conséquence. Le peuple a peur, il s’en remet donc à ses chefs pour affronter à leur place les problèmes insurmontables qui attendent le pays.

Naomi Klein ne suggère pas que les gouvernants provoquent le chaos, mais qu’ils l’exploitent.
Le 11 septembre à 2pm, se tenait dans le bureau ovale une réunion pour “tirer les bénéfices de l’attaque”. On sait ce qui a suivi : réductions des libertés publiques et Guantanamo, attaque de l’Irak pour y contrôler le pétrole (en rajoutant une dose de choc avec les fausses armes de destruction massive).
Les théories du complot, entretenues par les gouvernement américain en ne donnant jamais les vrais éléments pour les démentir font également partie de cette stratégie selon elle.

Depuis le début de la crise économique et financière on est en plein dedans. Un vrai cas d’école devant lequel on ne peut plus se laisser avoir après avoir lu Naomi Klein

Version US, les discours de Georges W Bush tournés en dérision par Jon Stewart mettent en évidence le parallèle entre les discours sur l’Irak et celui de la semaine dernière. Même stratégie du choc à l’œuvre, pour pouvoir ensuite faire passer n’importe quelle décision comme vitale, et justifiée par la gravité du problème.

Mais pour la première fois cette stratégie est très clairement mise en oeuvre en France par le gouvernement, avec en particulier deux feux simultanés.

Acte I : Le discours de Nicolas Sarkozy à Toulon. Il nous y promet du sang et des larmes, ce qui vient va être dur, et il va falloir prendre des mesures. Affichage de reduction des avantages pour les “coupables”. Attendons de voir quelles seront les mesures coercitives contre le reste de la population (et pas ses amis) qui suivront pour participer à l’effort de guerre.
Au passage, notons le côté pratique du fait que ça vienne des Etats-Unis, le “j’y suis pour rien” n’est pas loin.

Acte II : Laurent Wauquiez nous présente les chiffres du chômage pour Août.
“Je n’aime pas cacher la vérité, donc, oui, les chiffres du chômage au mois d’août seront mauvais. On n’a pas encore le détail complet, la seule chose que je sais c’est qu’ils seront très mauvais, beaucoup plus mauvais que ce qu’on avait avant. Cela veut dire entre 30 et 40 000” chômeurs de plus au mois d’août.
De quoi justifier d’autre “efforts”. Parions qu’ils seront justement répartis…entre les salariés et les chômeurs…

Sarko l’Américain, disait-on. En tous cas pour la stratégie politique, pas de doute.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Related Posts
1