Google Latitude : Le buzz de la semaine ou une véritable innovation ?

In Non classé
Scroll this

Aucun doute, Google Latitude est le buzz du moment.
Même si, bizarrement, alors que mon environnement geeko-mobile se jette en général sur ce genre de nouveau service, je n’ai reçu que 4 invitations à partager ma localisation (palme d’or à smooth pour sa rapidité et son passage de l’enthousiasme à la méfiance en moins de 5 heures ).
Peut-être le fait que Latitude ne soit compatible ni avec l’iPhone ni avec MacOS explique t’il cette timidité

Passons sur les “c’est pas nouveau”, “ah ah ah Google c’est trop des nazes, ça existe depuis des années”.
Oui en effet, Pelago, Mocospace, Loopt, 8motions, Ipoki, Dodgeball, Doplr, Tripit, Navx, Brightkite et probablement des dizaines d’autres proposent des services équivalents, souvent plus complets ou en tous cas qui tournent autour de la même idée.
Mais si c’est Google qui le sort, ça devient un phénomène, alors parlons en.

Donc en résumé, avec un mobile compatible ou un PC donnez votre localisation à vos amis. Si ils font la même chose, vous voyez sur Google Maps où ils se trouvent.
Bon…..

C’est en voyant le déluge twitter sur le sujet et en commentant chez Fred Cavazza (qui dit en gros que “bof”) et Mobhappy (qui dit que c’est mal) que je me suis rendu compte que ce qui continue a me laisser perplexe c’est cette orientation “pull” des services de geolocalisation.
Si localiser ses amis a un intérêt dans les réseaux sociaux, c’est pour moi selon 2 axes :

1/ La localisation en temps différé :
Je prépare un déplacement, je veux savoir qui sera où et quand. Doppler ou Tripit font ça très bien. Mais on est dans de la géolocalisation déclarative et décalée dans le temps.
Ça fonctionne avec une grosse couche de réseau social et points d’intérêts.

2/ L’alerting temps réel
Je veux savoir qui est près de moi maintenant.
C’est là qu’intervient Latitude qui devrait selon moi être une brique techno plutôt qu’un service autonome.
Ce genre d’outil a un intérêt si mon téléphone me prévient quand, par exemple, un ami facebook est dans un rayon de 500m ou 1km.

Bref, ils vont faire du buzz, les autres vont se bouger, mais a part pour gmail, google a du mal à faire autre chose que son métier de base et à être leader. Donc tant mieux, ils remettent au jour ce que les autres construisent dans l’ombre depuis des années et les twitter/Facebook vont être obligés de réagir.
Twinkle a déjà rajouté la couche locale à Twitter et c’est une des fonctions que j’utilise le plus.

Ensuite la question “ooohhh là là, donner sa localisation c’est mal, ils vont trop loin dans l’espionnage” est affaire de jugement personnel, on nous oblige pas non plus à nous inscrire.

Submit a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *