Google et le mobile advertising

In Non classé
Scroll this

Just take the success of the iPhone: It has the first really powerful web browser on a mobile device – and many more are still coming. Nokia has one coming, Blackberry has one and Motorola has one. They are all supposed to be released this year. By these products, the advertising gets more targeted because phones are personal. So targeted ads are possible. And that means the value of the ads will grow. The next big wave in advertising is the mobile internet. (Eric Schmidt pour le Frankfurter Allgemeine Zeitung)

Ce n’est pas nouveau, Google croit au mobile advertising.

Rien de très original, tous les acteurs de la publicité online voient dans le mobile un nouveau support, l’accès à une nouvelle audience. De l’autre côté, les grands acteurs du monde mobile (les opérateurs et médias déjà présents sur ce support) voient dans la publicité le moyen de générer des revenus pour prendre le relais du marché des sonneries qui semble avoir vécu ses beaux jours.

C’est donc un discours convenu et un espoir plus qu’une prévision.

J’ai un peu de mal avec ce discours qui consiste à considérer qu’on va transposer les modèles de l’internet sur le mobile, en étant juste un peu plus intrusif parcequ’on sait à qui on parle, à quel endroit.

Transposer l’internet sur mobile ne marche pas pour les contenus, on espère que ça marchera pour la publicité ? Publicité qui ne fonctionne sur internet que parcequ’elle le rend gratuit par ailleurs.

A chaque nouveau média, il a fallu inventer un nouveau format publicitaire pour que le marché apparaisse.

La télé a d’abord copié le système de réclames radio, récitées par des speakerines, avant d’inventer le spot TV et voir exploser le marché. Même histoire pour l’internet qui a copié les panneaux d’affichage avec les bannières en haut des sites web, le marché est devenu significatif quand Overture et Google ont inventé et popularisé les liens sponsorisés qui représentent la plus grosse partie du marché publicitaire online aujourd’hui.

Et on pense que le mobile n’est pas un nouveau support, mais encore une fois une version “différente” de l’écran de PC

Je n’ai aucune idée de ce à quoi ça va ressembler mais je pense que le marché de la publicité mobile n’existera que quand quelqu’un inventera un nouveau modèle. Et ce ne sera peut-être pas Google.

Submit a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *