Top
Existe t’il un Dieu ? – .: DMY :.
fade
67432
post-template-default,single,single-post,postid-67432,single-format-standard,eltd-core-1.1.1,flow-ver-1.3.7,eltd-smooth-scroll,eltd-smooth-page-transitions,ajax,eltd-grid-1480,eltd-blog-installed,page-template-blog-standard,eltd-header-standard,eltd-sticky-header-on-scroll-up,eltd-default-mobile-header,eltd-sticky-up-mobile-header,eltd-menu-item-first-level-bg-color,eltd-dropdown-default,wpb-js-composer js-comp-ver-5.4.3,vc_responsive,cornerstone-v2_1_7

Existe t’il un Dieu ?

Existe t’il un Dieu ?

Dwar Ev souda cérémonieusement la dernière connection avec de l’or. Les objectifs d’une douzaine de caméras de télévision l’observaient et le sub-éther porta à travers l’Univers une douzaine d’images différentes de ce qu’il était en train de faire.
Il se concentra, fit un signe de tête à Dwar Reyn qui se plaça à coté du bouton qui établirait le contact lorsqu’il l’abaisserait. Le commutateur mettrait en relation, d’un seul coup, toutes les super-machines de toutes les planètes habitées de lUnivers (96 milliards de planètes), dans un super-circuit qui les transformerait en un gigantesque super-calculateur, gigantesque monstre cybernétique qui rassemblerait le savoir de toutes les galaxies. Dwar Reyn parla quelques instants aux trillions d’êtres humains qui l’observaient et l’écoutaient. Puis, après un bref silence, il annonça :
« Maintenant, voici Dwar Ev. »
Dar Ev tourna le commutateur. Il entendit un ronronnement puissant, celui du surgissement des ondes vers 96 milliards de planètes. Des lumières s’allumèrent et s’éteignirent sur le panneau long de deux kilomètres.
Dar Ev fit un pas en arrière et pris une profonde respiration: « C’est à vous que revient l’honneur de poser la première question, Dwar Reyn.
– Merci, répondit Dwar Reyn, je poserai donc une question à laquelle aucune des machines cybernétiques simples n’étaient capables de répondre. »
Il se tourna alors vers la machine :
« Existe t’il un Dieu ? »
La voix puissante répondit sans hésitation, sans le moindre tremblement d’un seul relai:
« Oui, MAINTENANT, il existe un Dieu »

Fredric Brown – « Answer » – 1954

DMY
No Comments

Post a Comment

%d blogueurs aiment cette page :