De la probabilité de voir Terminator sonner à ta porte

In Non classé
Scroll this

Alors que le prochain Terminator s’apprête à sortir, j’ai fait une mise à niveau avec mon fils de 11 ans en m’enfilant les 3 premiers opus à la suite. le week-end dernier. Il ne les avait pas vus, il fallait bien qu’il sache de quoi ça parle.

Hormis la tendance gaguesque du second volet dans lequel Arnold se met à faire le con sur sa Harley et à lâcher des asta la vista à tous les coins de rue, l’ensemble est assez déprimant. Les humains sont trop cons pour se rendre compte qu’ils ouvrent une boite de Pandore en rendant les robots “intelligents”, du coup les robots se retournent contre eux. Assez naturel finalement, qu’une espèce plus intelligente massacre les autres. C’est en tous cas ce que nous faisons avec beaucoup de régularité depuis quelques dizaines de milliers d’années.
<digression> A ce sujet, j’ai vu un Loup de Tasmanie empaillé au “Dead Museum” de Dublin ce week-end, c’était assez moche</digression>

La question qui est posée à un certain nombre de futorologues/écrivains de SF/spécialistes en robotique et AI est donc “Terminator, c’est possible ?”

En gros la plupart répondent “oui, mais peu probable”.

Oublions ceux qui digressent sur la possibilité du voyage temporel, astuce scénaristique sans grand intérêt, . La vraie question est celle des robots intelligents, de Skynet, de notre guerre contre eux et du look ridicule jogging/bandeau/jambieres de Sarah Connor dans les années 80.

Bon, pour le look, oui c’est possible, et il se pourrait même que ça revienne.

Sur le fond, le “rise of the machines”, ils sont assez partagés et certains arguments sont assez “amusants”.

Par exemple pour J. Storrs Hall, si une intelligence devait essayer de nous éliminer, ils ne prendraient pas notre forme (c’est vrai, pour exterminer les pandas, on s’est pas déguisés en noir et blanc avec un gros bide en bouffant du bambou..), ne mèneraient pas une guerilla mais se contenteraient de nous balancer une bonne grippe Z bien virulente.

D’autres pensent que les robots seront partout, evidemment pas humanoïdes, et que ce ne serait pas plus mal qu’ils se chargent de gérer la planète, vu que nous…bon…on réussit moyen quand même.

Quant à Vernor Vinge (qu’en général on considère comme le père de la Singularité) il pense que le scénario est crédible mais que ça va prendre un peu de temps, que d’ici là on se sera tous envoyé des missiles nucléaires et qu’on n’aura donc pas le loisir de se poser la question.

Mais si jamais on arrive à ce monde robotisé dont ne serions plus au poste de commande mais de simples “utilisateurs” soumis aux règles des machines, ce n’est pas si grave puisque les machines auront une morale. Pas seulement les 3 lois de la robotique selon Asimov, mais tout un agrégat de règles pour construire une véritable “morale des robots”. On commence en tous cas par les “robots guerriers” qui sont dotés d’un arsenal technologique leur permettant de discerner quand et qui tuer.

Je serais tenté de dire “jamais” et “personne” mais ça doit être mon côté hippie

Sources :
H+ Magazine : Is a Terminator scenario possible ?

MSNBC : Robot warriors will get ethics guide

Submit a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *