Tête de gondole

Au moins à partir de 1966 avec Revolver les Beatles conçoivent des albums fait pour être écoutés « à la maison » et dans l’ordre des morceaux et non plus comme des collections de titres servant de matériaux pour des concerts.

Les titres ne sont plus isolés, les albums forment un tout.
L’usage de la stéréo, La concurrence non plus avec les Stones mais avec les Beach-Boys sont des signes de ce changement de perspective.

Noel 2015 marque la fin de la résistance des deux Beatles encore actifs et des ayants-droits des deux autres aux plateformes de streaming

Les Beatles sont donc disponibles sur les Spotify, Deezer, Apple Music et consorts

Et c’est cette cohérence qui disparait. Les voilà propulsés dans une « consommation » track par track.
Même la chronologie des albums n’est pas respectée (j’ai d’ailleurs du mal à comprendre comment ils sont organisés).

Les Beatles sont officiellement un produit de grande consommation. Eux aussi.

BeatlesTidal

 

Comments 30

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *