Top
AdMob interdit de faire de la publicité sur les app iPhones ? une déclaration de guerre en bonne et due forme – .: DMY :.
fade
1860
post-template-default,single,single-post,postid-1860,single-format-standard,eltd-core-1.1.1,flow-ver-1.3.7,eltd-smooth-scroll,eltd-smooth-page-transitions,ajax,eltd-grid-1480,eltd-blog-installed,page-template-blog-standard,eltd-header-standard,eltd-sticky-header-on-scroll-up,eltd-default-mobile-header,eltd-sticky-up-mobile-header,eltd-menu-item-first-level-bg-color,eltd-dropdown-default,wpb-js-composer js-comp-ver-5.4.3,vc_responsive,cornerstone-v2_1_7

AdMob interdit de faire de la publicité sur les app iPhones ? une déclaration de guerre en bonne et due forme

AdMob interdit de faire de la publicité sur les app iPhones ? une déclaration de guerre en bonne et due forme

Encore une fois, Apple inclut quelques changements dans ses conditions générales. 

Cette fois-ci il s’agit des conditions dans lesquelles les applications peuvent transmettre des informations à des tierce parties.

Comme d’habitude, c’est assez subtil :

D’abord : 

« You and Your Applications may not collect, use, or disclose to any third party, user or device data without prior user consent, and then only under the following conditions: […] The collection, use or disclosure is for the purpose of serving advertising to Your Application; is provided to an independent advertising service provider whose primary business is serving mobile ads. »

Puis, est considéré comme “non-indépendant” :

« For example, an advertising service provider owned by or affiliated with a developer or distributor of mobile devices, mobile operating systems or development environments other than Apple would not qualify as independent. »

En gros, il est interdit de transmettre des informations sur les utilisateurs ou le terminal à des sociétés tierces, sauf pour servir de la publicité et à condition que le tiers en question soit une société “indépendante”.

AdMob, filiale de Google, développeur d’un OS mobile, ne rentre pas dans la catégorie des “indépendants”.

A ce titre, la régie mobile ne pourrait plus recevoir de données sur les utilisateurs, mais surtout sur le device. Donc les bannières et emplacements ne pourraient pas être identifiées comme venant d’un iPhone ou iPod Touch ou iPad et tout ciblage impossible. 

Si cela se confirme, c’est un acte de guerre ouverte qu’Apple déclare à Google et ses ambitions mobiles.

La situation est claire, Apple a son iOS et iAD pour servir de la publicité, que Google s’occupe d’Android avec AdMob.

Les indépendants sont admis à continuer à travailler avec tout le monde.

Evidemment, on peut inventer une nouvelle technique qui n’utiliserait aucune donnée utilisateur ou terminal, ce qui est probablement à la portée des ingénieurs de Google et AdMob mais si Apple s’engage dans cette guerre de tranchées, il est probable qu’ils modifient à nouveau leurs CGV pour contre-attaquer.

Pour mémoire, AdMob est encore la plus grosse régie mobile dans l’environnement iPhone, si tout ça se confirme, des changements importants sont à attendre sur le marché. A la fois en terme de business immédiat avec la migration vers d’autres régies, mais aussi en terme de valorisation des régies publicitaires mobiles qui auront du mal à se vendre à Nokia, Microsoft, etc…..

L’article qui soulève l’affaire est sur Fast Company

DMY
No Comments

Post a Comment

%d blogueurs aiment cette page :